img_8617L’histoire de la chapelle

L’église annexe – dite Chapelle du Piroy – dédiée à sainte Philomène (comme le mentionne le texte de donation de 1887) est inscrite à l’inventaire du Patrimoine architectural, mais n’est pas classée.

Elle n’est plus utilisée pour les usages de la Paroisse de Malonne depuis 2009 (6 ans avant le début de notre projet). Elle est aujourd’hui désacralisée. Peu à peu laissée à l’abandon et privée de chauffage, elle s’est dégradée au point que le clocher menaçait de s’écrouler, rendant sa rénovation rapide indispensable pour garder l’édifice dans le paysage malonnois.

La sauvegarde de ce patrimoine commun est une des raisons qui nous ont incités à l’acquérir pour notre projet. Le mobilier liturgique a été remis à la fabrique d’église.

C’est donc un bâtiment tout à fait assaini qui abrite notre jeune brasserie.

Sur son site web BALaT, l’Institut Royal du Patrimoine Artistique reprend une série d’éléments du patrimoine de la chapelle dont une partie avait déjà disparru en 2015 lorsque nous avons pris possession des lieux.

 

 

L’histoire de la clocheimg_3590

 

Fabriquée par l’entreprise Firmin & Adrien Causard en 1880, elle pèse 367 kg et sonne un Si.

Elle se caractérise par sa forme à tête plate. Elle n’a pas d’anse, ce qui était à la mode à une certaine époque et présentait l’avantage d’être moins onéreux. Elle est dédiée à sainte Philomène et sa décoration est considérée par les spécialistes comme très intéressante.

piroy-640piroy-674

On peut  y lire les inscriptions suivantes : « Dédiée à Ste Philomène’
et la signature des fondeurs : ‘Fonderie Firmin & Adrien Causard à Tellin Belgique, 1880″

 

 

 

Lors de la reprise du bâtiment pour notre projet de brasserie, la cloche n’était déjà plus en état de sonner. En effet, le balancier en avait été bloqué car elle était soupçonnée de transmettre des vibrations au bâtiment et d’ainsi en accentuer la dégradation du clocher.

Lors des travaux, nous l’avons dépendue pour faciliter l’accès de l’entrepreneur au clocher pour entreprendre sa rénovation et aussi pour permettre aux villageois de la contempler. Depuis le fin novembre 2016, elle est exposée à l’intérieur de la brasserie.

img_3579

 

 

 

Cliquez sur la photo pour voir le reportage vidéo de Canal C couvrant l’événement

 

 

 

 

Les travaux [ en construction, un peu de patience]

Afin de remettre le bâtiment en état de salubrité et garantir la sécurité publique à ses abords, d’importants travaux ont été réalisés afin de stopper la dégradation de l’ensemble et surtout d’empêcher la chute du clocher qui menaçait sérieusement de tomber et aurait mené le bâtiment à l’état de ruine.

Une soixantaine de bénévoles se sont relayés pendant les 3 mois et demi de travaux pour aider à déblayer, débroussailler, nettoyer, démonter, préparer tout ce qui devait l’être pour permettre aux travaux d’avancer. Certains ont même pris part aux travaux d’installation et d’aménagement. Les travaux lourds ou requérant une expertise particulière ont été réalisés par des entreprises de la région. Nous vous les recommandons chaudement; vous en trouverez la liste ici.

A l’extérieur, les corniches et descentes de toit ont été remplacées pour stopper la progression de l’humidité dans les murs, les murs du clocher et son toit ont été réparés et consolidés pour préserver l’aspect extérieur et la structure du bâtiment.

A l’intérieur, de nombreux aménagements ont également été réalisés pour remettre l’ensemble en état : démontage et restitution à la Fabrique d’Eglise des deux maîtres hôtels, remplacement de tous les châssis, installation d’un nouveau système de chauffage, pose d’un nouveau revêtement de sol, plafonnage et peinture. Sans compter les arrivées d’eau et les évacuations, l’électricité et l’installation de sanitaires.

C’est donc un bâtiment tout à fait assaini que abrite cette jeune brasserie.

Capture_2-1450190127